kyokushinmartinez

Bienvenus sur le blog du club de Christian MARTINEZ

15 mars 2009

Interview de Sensei Martinez par Sidney Penouel

wkja : bonjour Sensei Martinez présentez-vous.
Sensei Martinez : je suis né à lyon le 19.01.1944 et j ai commencé le karaté kyokushinkai en 1973 avec Alain Setrouk.

wkja : quel est votre statut aujourd hui ?
Sensei Martinez : je suis 3 eme dan et j'enseigne actuellement a paris au shaolin tao en vue de former de futurs champions

wkja : parlez-nous de votre parcours sportif.
Sensei Martinez : j'ai commencé par la boxe anglaise à l'âge de 17 ans et par la suite, je suis passé au rugby mais c'est avec le karate kyokushinkai que j'ai trouvé ma voie.

wkja : comment avez-vous découvert le karaté kyokushinkai ?
Sensei Martinez : par l intermédiaire de Gérard Setrouk le frère d'Alain.

wkja : avez-vous eu l'occasion d'expérimenter le karaté kyokushinkai d'une facon réaliste ?
Sensei Martinez : oui par rapport à ma vie professionnelle nocturne.

wkja : en quoi cela consistait il ?
Sensei Martinez :  j'étais videur dans des établissements célèbres de paris  et d autre part j ai été appelé a faire de la protection rapprochée dans le milieu artistique et politique.

wkja : avec votre expérience et votre acquis, quel est selon vous le comportement à avoir dans une situation agressive ?
Sensei Martinez : tout d'abord, on essaye le dialogue, car les arts martiaux doivent amener à la maitrise de soi, ensuite viens le regard pour dissuader toute tentative de violence, avec toutefois une distance de sécurité.

wkja : malheureusement si la situation dégénère quelles sont les techniques les plus payantes selon vous ?
Sensei Martinez : selon la distance, les low kick, les coudes d'une très grande efficacité, les coups de genoux qui sont redoutables les tsukis dans les parties vitales, mais il est important d'avoir des notions de corps a corps et surtout d'agir vite et d'êre précis.

wkja : pourquoi avoir choisi le kyokushinkai plutôt qu'une autre ecole de karaté ?
Sensei Martinez :  parce que c'est une méthode réaliste, efficace et qui transcende l'esprit du budo.
wkja : que pouvez vous nous dire au sujet de Maître Oyama ?
Sensei Martinez :  c est un maitre exceptionnel qui a crée un style de karaté d une grande puissance et qui a su garder une humanité hors du commun. J'ai eu la chance de le rencontrer au cours d'un championnat d'Europe au Cristal Palace de Londres et en visite au dojo d'Alain Setrouk à Paris.

wkja : que pensez vous de la médiatisation des sports de combat qui rassemblent des milliers de spectateurs au Japon et qui sont diffusés dans le monde entier sur les chaines de tv et qui finalement s'éloignent de l'esprit premier du budo ?
Sensei Martinez :  si vous voulez parler de Kick Boxing et de k1 je suis très heureux de constater que beaucoup de combattants sont issus de l'école kyokushinkai et j'espère que malgré leur victoire, ils resteront humble en gardant ainsi l'esprit du budo.

wkja :  que pouvez vous ajouter en guise de conclusion ?
Sensei Martinez :  outre tous les aspects positifs dont je vous ai parlé, j ai la chance à 63 ans de pouvoir pratiquer cette méthode qui demande beaucoup d'effort mais qui me procure une source de vitalité et une continuité dans la voie de la sérénité.

Posté par KYOKUSHIN à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire